Press Releases  ·  18 | 07 | 2017

Pardo d’onore Manor à Todd Haynes

Todd Haynes

Content language:

EN

IT

DE

FR

Le lundi 7 août, le Festival rendra hommage au réalisateur, scénariste et producteur américain Todd Haynes. Outre son dernier film, Wonderstruck, sera projeté Poison, un des titres qui composent Locarno70, une section consacrée à la célébration du 70ème anniversaire du Festival.

Le Locarno Festival décernera le Pardo d’onore Manor à Todd Haynes, réalisateur, scénariste et producteur américain. En 1991 au Locarno Festival, parmi les 19 films qui concouraient pour le Pardo d’oro, figurait Poison de Todd Haynes, jeune cinéaste qui faisait alors ses débuts au cinéma. Après quelques courts métrages surprenants, le film – tiré des œuvres de Jean Genet – impose alors le style du réalisateur américain. Haynes ne fait pas de son cinéma un instrument de propagande, il se met au service d’une réalité à découvrir, à comprendre, à raconter. En se concentrant souvent sur les années 1950 américaines, époque marquée par une moralité violente, Haynes a dirigé, dans les années suivantes, Julianne Moore dans Safe (1995), dans Far from Heaven (4 nominations aux Oscar, 2002) et dans Wonderstruck (2017), ainsi que Cate Blanchett dans I’m Not There (2007), film choral sur la vie de Bob Dylan, et de Carol (6 nominations aux Oscar, 2015).

Carlo Chatrian, Directeur artistique du Locarno Festival: «En sept long métrages, Todd Haynes a su donner forme à un univers original, où la connaissance du cinéma américain et européen, l’amour pour les films de Sirk et de Fassbinder se marient à une sensibilité moderne. Dans ses personnages – souvent interprétés par des actrices extraordinaires – revit la magie du grand cinéma, de cet art qui sait sublimer sans désenchanter. Son très beau Wonderstruck en est un très bon exemple où, dans l’exactitude d’une double reconstruction historique, la peur et le désir ne font qu’un.»

Le film Poison fera partie de la section Locarno70, une programmation par laquelle Locarno a voulu fêter son 70ème anniversaire, en choisissant 11 premiers films présentés au Festival. En 70 éditions, Locarno a eu le mérite et la chance de lancer des carrières importantes: de Rohmer avec Le Signe du lion (1962), à Tres Tristes Tigres (1968) de Raoul Ruiz, en passant par l’ironie cruelle de Marco Ferreri avec El Pisito (1959) et le portrait déstabilisant de la famille dans Der siebente Kontinent (1989) de Michael Haneke. Locarno a toujours été un territoire de ruptures et de renversements: l’égyptien Al-momia (1969) de Chadi Abdel Salam, dans une copie restaurée, et Hallelujah the Hills (1963) d’Adolfas Mekas en sont l’illustration. Outre Todd Haynes, sont attendus à Locarno Alexandre Sokourov, Catherine Breillat, Sabiha Sumar, Villi Hermman et Alina Marazzi.
La section spécial du Festival est soutenu par la commune de Muralto. 

La 70ème édition du Locarno Festival se tiendra du 2 au 12 août 2017.

 

Au lien suivant est disponible le Locarno70 dossier de presse: 
www.pardo.ch/pressconference