News from the Locarno Festival
 

Hommage à Sergio Castellitto

Hommage à Sergio Castellitto

Share:

L’acteur, réalisateur et scénariste italien Sergio Castellitto recevra un Pardo alla carriera lors de la 66e édition du Festival del film Locarno, qui se déroulera du 7 au 17 août 2013.

L’hommage à Sergio Castellitto prévoit une conversation avec l’artiste ouverte au public du Festival et la présentation de cinq œuvres qui permettront de reparcourir sa carrière : Va savoir de Jacques Rivette (2001), Le sourire de ma mère de Marco Bellocchio (2002), Alza la testa d’Alessandro Angelini (2009) ainsi que La bellezza del somaro (2010) et Venir au monde (2012, présenté en première suisse) réalisés par Castellitto lui-même.

Le directeur artistique du Festival del film Locarno Carlo Chatrian déclare : « L’hommage à Sergio Castellitto, acteur et réalisateur, offre l’occasion de reparcourir une carrière qui a su relier deux époques différentes du cinéma italien, celle des monstres sacrés (Monicelli, Ferreri, Mastroianni…) et celle des nouveaux réalisateurs (Amelio, Bellocchio, Virzì), tout en trouvant sa propre voie de création. Qu’il soit au service de réalisateurs italiens et étrangers ou à la tête de ses propres productions, Sergio Castellitto représente ce cinéma italien de qualité qui a beaucoup à raconter même au-delà de nos frontières, ce même cinéma que j’aimerais montrer à Locarno avec des propositions peut-être moins célèbres mais tout aussi originales ».

La 66e édition du Festival del film Locarno se tiendra du 7 au 17 août 2013.

Biographie de Sergio Castellitto

Sergio Castellitto, né à Rome en 1953, débute au théâtre après avoir suivi les cours de l’Académie nationale d’art dramatique. Il commence sa carrière au cinéma au début des années 1980 ; acteur éclectique, Castellitto travaille ensuite avec les plus grands réalisateurs du cinéma italien : Mario Monicelli (Rossini! Rossini!, 1991), Marco Ferreri (La chair, 1991), Francesca Archibugi (La grande citrouille, 1993 – pour lequel il reçoit le David di Donatello du meilleur acteur – et Con gli occhi chiusi, 1994), Giuseppe Tornatore (Marchand de rêves, 1995, Ruban d’argent du meilleur acteur), Ettore Scola (Concurrence déloyale, 2001), Gabriele Muccino (Juste un baiser, 2001), Marco Bellocchio (Le sourire de ma mère, 2002, et Le metteur en scène de mariages, 2006), Paolo Virzì (Caterina va en ville, 2004) ou Gianni Amelio (Il manque une étoile, 2006, Prix Pasinetti à la Mostra de Venise).

Sergio Castellitto connaît aussi le succès à l’étranger, en jouant dans le film collectif Paris je t'aime (épisode d’Isabel Coixet, 2006), dans le blockbuster Le monde de Narnia : le prince Caspian d’Andrew Adamson (2008), ou avec les Français Luc Besson (Le grand bleu, 1988) et Jacques Rivette (Va savoir, 2001, et 36 vues du Pic Saint Loup, 2009). Sous la direction de la réalisatrice allemande Sandra Nettelbeck, il a interprété le rôle d’un chef dans Chère Martha (2001), film présenté sur la Piazza Grande au Festival de Locarno.

Il fait ses débuts derrière la caméra en 1999 avec Libero Burro, mais c’est avec Non ti muovere (2004) que Castellitto se fait remarquer derrière la caméra. Tiré du roman éponyme de sa femme Margaret Mazzantini, le film, qu’il interprète avec Penélope Cruz, obtient un succès critique et public. Suivront deux autres longs métrages, dirigés et interprétés par Castellitto, La bellezza del somaro (2010) et Venuto al mondo (2012).

Press Office
Liens utiles

Follow us