News from the Locarno Festival
 

Présenté le programme de L'immagine e la parola

Présenté le programme de L'immagine e la parola

Share:

 

Aujourd’hui mercredi 12 mars, a été présenté, lors d'une conférence de presse à Locarno, le programme de la deuxième édition de L’immagine e la parola, le spin-off du Festival del film Locarno qui fait partie de la Primavera Locarnese. L’invité d’honneur sera le réalisateur allemand Edgar Reitz.

Des pages d’histoire et de poésie composent le palimpseste de la deuxième édition de L’immagine e la parola, qui se tiendra du 12 au 15 avril 2014 entre le cinéma Kursaal et le Monte Verità. Le XIXe siècle allemand revisité dans le dernier chapitre de la saga Heimat et l’Italie des années soixante relue à travers le prisme des grands textes littéraires mis en scène par Damiano Damiani et Carlo Lizzani ; la poésie visuelle du chef-d’œuvre L’Inhumaine qui annonce les avant-gardes artistiques et celle, intemporelle, de Giacomo Leopardi sur lequel Mario Martone travaille depuis longtemps ; enfin, la vision non réconciliée de l’Italie du Nord-Est proposée par Alessandro Rossetto qui, grâce au concours de Braucci et Serra, s’attaque avec succès au domaine de la fiction : voilà les points forts de la manifestation qui entend interroger le rapport entre l’image en mouvement et la parole écrite.

L’événement, placé sous la direction artistique de Carlo Chatrian et coordonné par Carmen Werner et Daniela Persico, fait partie cette année encore de la Primavera Locarnese et propose quatre jours de projections, de rencontres et de workshop avec des invités internationalement connus, portant une attention toute particulière aux sessions de formation. L’invité d’honneur sera Edgar Reitz, maître du Nouveau Cinéma allemand et auteur de la saga Heimat, dans laquelle il a raconté son pays et les grands changements historiques du XXe siècle. Edgar Reitz présentera en avant-première suisse son dernier travail, Die andere Heimat – Chronik einer Sehnsucht, qui décrit la crise du XIXe allemand, et où l’on trouve des échos évidents à notre époque (le film sera également projeté au cinéma Forum grâce au Circolo del Cinema de Bellinzona).

L’autre invité d’exception de la manifestation sera Mario Martone, metteur en scène de théâtre et réalisateur parmi les plus originaux : en compagnie de la dramaturge Ippolita di Majo, il animera un débat public sur Giacomo Leopardi. Ce sera l’occasion d’approfondir le travail sur la figure du célèbre poète qui a donné lieu au spectacle théâtral Operette morali (joué dans le cadre de LuganoInScena) et au film Il giovane favoloso, en préparation. 
Dimanche après-midi, Martone présentera son film L’amore molesto, adapté du roman d’Elena Ferrante.

La musique, discipline où les images et les paroles sont sublimées et transfigurées, aura, elle aussi, une place à part. À commencer par la projection de L'Inhumaine de Marcel L’Herbier, samedi soir. Le film sera accompagné par un orchestre de dix musiciens qui, sous la direction de Simon Berz, s’illustreront dans un concert unique improvisé pour l’occasion. 
Le fil rouge musical continuera lundi après-midi avec la projection du court-métrage 1927, que la cinéaste suisse Laura Kaehr a réalisé après la découverte d’un opéra né des utopies du Monte Verità et des rêves de paix issus du pacte de Locarno. Enfin sera projeté lundi le film Piccola patria d’Alessandro Rossetto, suivi d’un concert où la surprenante protagoniste du film se produira avec quatre musiciens.

Inaugurées en 2013 comme complément idéal des manifestations ouvertes au public et accompagnées d’introductions et d’approfondissements, les matinées, organisées en collaboration avec Castellinaria Festival internazionale del cinema giovane Bellinzona, proposeront des transpositions cinématographiques de romans ayant marqué la littérature du XXe siècle. Cette année, focus sur Bianciardi et Sciascia, adaptés respectivement par Carlo Lizzani ( La vita agra) et Damiano Damiani (Il giorno della civetta). Elsa Morante sera, elle, à l’honneur dans une adaptation de Damiani de L'isola di Arturo, pour une projection supplémentaire qui se tiendra à Lugano.
 En collaboration avec Cinemagia et complétant le programme des matinées, un moment sera consacré aux familles avec la projection du grand film d’animation La Reine des neiges de Lev Atamanov, inspiré du conte d’Hans Christian Andersen, et récemment réadapté par Disney dans Frozen.

Outre les projections, L’immagine e la parola proposera aussi d’importants moments de débat et de réflexion, avec trois workshops (sur inscription). Edgar Reitz parlera de son travail sur le projet Die andere Heimat – Chronik einer Sehnsucht, tandis que Maurizio Braucci (scénariste de Gomorra, Reality et L'intervallo) donnera une masterclass d’écriture créative, suivi, dans l’après-midi, d’une analyse filmique de Piccola Patria (du scénario et du film qui en a découlé), avec Alessandro Rossetto et Caterina Serra. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 21 mars.

L’immagine e la parola est l’une des trois manifestations qui composent la Primavera Locarnese, avec les Eventi Letterari Monte Verità et Youtopia.

Télécharger le programme
Télécharger le dossier de presse

Press Office
Liens utiles

Follow us