Howard Shore.
Le compositeur d’images

Howard Shore © Benjamin Ealovega

Share:

C’est au compositeur et chef d’orchestre canadien Howard Shore, lauréat de trois Oscars, trois Golden Globes et quatre Grammys, que sera remis le Vision Award - Nescens lors du 69e Festival del film Locarno.

Après le maître des effets spéciaux Douglas Trumbull (2013), Monsieur Steadicam® Garrett Brown (2014), et le sound-designer et monteur Walter Murch (2015), les projecteurs se braquent cette année sur une autre personnalité d’exception, qui a marqué l’histoire du cinéma par ses intuitions et son savoir-faire.

Avant d’engager un partenariat extraordinaire – tant en durée qu’en réalisation – avec son compatriote David Cronenberg, le Canadien Howard Shore a dirigé le premier orchestre de la célèbre émission de télévision Saturday Night Live (1975 – 1980). Parmi ses apparitions les plus marquantes, rappelons ses sketchs avec le duo Belushi/Aykroyd. S’il a coloré l’univers de Cronenberg, Shore a aussi croisé la route de Martin Scorsese – le crépusculaire After Hours marque le début de leur collaboration. La portée et l’impact de ses compositions vont au-delà de l’univers propre de chacun de ces auteurs, et impriment des films considérés aujourd’hui comme des pierres angulaires de l’histoire du cinéma, à l’instar du Les Silence des agneaux de Jonathan Demme ou de Seven de David Fincher. À l’aise également dans le registre comique, Shore a élaboré la partition d’Ed Wood de Tim Burton et du rock-movie High Fidelity de Stephen Frears. Plus récemment, c’est Peter Jackson qui l’a sollicité pour composer les musiques des deux premiers films de sa saga adaptée de Tolkien. Ce travail épique – réarrangé en une symphonie et un ciné-concert, actuellement en tournée européenne et mondiale – lui a valu deux Oscars de la meilleure musique de films pour deux épisodes de la trilogie du Seigneur des anneaux: La Communauté de l’anneau et Le Retour du roi, ainsi que la statuette de la meilleure chanson originale pour
Into the West.

«La carrière de Howard Shore est si riche et si variée que toute présentation pourrait sembler réductrice. Héritier de la tradition des grands compositeurs capables de produire des thèmes inoubliables, Shore est bien plus qu’un créateur de musiques. Bien que travaillant à l’ancienne, avec un crayon et une partition, il a su créer des harmonies adaptées aux univers les plus divers, en donnant, avec sa patte inimitable, une épaisseur aux scènes et aux personnages. Conscient que je néglige hélas tant de collaborations essentielles, je ne peux m’empêcher de citer sa participation aux univers intérieurs de Cronenberg: sans son contrepoint sonore, des films comme Vidéodrome, eXistenZ, M. Butterfly, A Dangerous Method n’auraient pas été possibles. Certain que sa présence à Locarno constituera l’un des moments clé de la prochaine édition, je le remercie d’avoir répondu à notre invitation et d’avoir accepté de partager son expérience avec le public, qu’il a, tout comme moi, ému tout au long de sa carrière.» Carlo Chatrian, Directeur artistique du Festival.

Le public et les invités du Festival pourront rencontrer Howard Shore lors de sa masterclass.

Pour la troisième année, le Vision Award bénéficie du soutien de Nescens Swiss anti-aging science.

La 69e édition du Festival del film Locarno se tiendra du 3 au 13 août.

Liens utiles

Follow us