Press Releases  ·  04 | 08 | 2022

Le Locarno Film Festival, la Cinémathèque suisse, la RSI et l'USI unissent leurs forces pour donner une nouvelle vie aux Archives du Festival

Le Locarno Film Festival, la Cinémathèque suisse, la Radiotelevisione svizzera (RSI) et l'Université de la Suisse italienne (USI) ont signé ce jour, jeudi 4 août, une lettre d’intention commune visant à sauvegarder et valoriser les Archives du festival. Après le catalogage, l'identification et la numérisation des documents, les quatre signataires proposeront des projets spécifiques de recherche et de valorisation du matériel catalogué.

© Locarno Film Festival / Ti-Press, Massimo Pedrazzini

Content language:

EN

IT

DE

FR

Reconnu dans le monde entier comme une vitrine et un lieu d'échanges autour du cinéma, le Locarno Film Festival est, depuis 1946, une libre plateforme de réflexion entre les grands courants culturels, sociaux et politiques. Afin de sauvegarder le précieux héritage de son histoire, ainsi que les idées et les personnalités qui l'ont animé, quatre grandes institutions culturelles helvétiques – le Festival, la Cinémathèque suisse, la RSI et l'USI – ont décidé de s’associer autour d’un vaste projet destiné à sauvegarder et à valoriser les Archives de la manifestation, qui seront transférées au centre de recherche et d'archivage et de la Cinémathèque suisse à Penthaz, dans le canton de Vaud.

La première phase de catalogage, d'identification et de numérisation des documents se déroulera sous la houlette de la Cinémathèque suisse, dans son Centre de recherche et d'archivage de Penthaz. Les signataires prêteront leurs compétences respectives et proposeront par la suite des projets spéciaux visant à transformer ces ressources en une matière vivante avec lequel faire dialoguer le passé et le futur, en nourrissant le présent dans une perspective libre et démocratique.

Marco Solari, président du Locarno Film Festival, a déclaré que « le Festival est, avec l'architecture, l'un des produits culturels les plus prestigieux et emblématiques du canton du Tessin dans le monde. Pendant 75 ans, grâce à ses curateurs et curatrices, cet événement a réussi à faire du cinéma un outil essentiel pour décrypter la réalité, surmonter les barrières culturelles et politiques, et mettre en lumière ces figures qui ont construit l'Histoire du septième art et de la pensée. Cette richesse constitue un patrimoine à protéger et à promouvoir à l’avenir ».

 

« Je connais de l'intérieur et en profondeur la valeur du Festival et de ses archives, qui offrent un témoignage précieux de la vie culturelle, sociale, politique et économique de notre pays et de son rapport au monde. Locarno fut par exemple le premier festival à révéler, à travers leurs films, les mouvements de rébellion naissante des jeunes cinéastes hongrois, tchécoslovaques et polonais, ou à saluer le renouveau du cinéma iranien en récompensant Abbas Kiarostami, et bien d'autres. Je me réjouis que notre institution, fondée en 1948 et partenaire de Locarno depuis les années 1950, puisse accueillir ces archives. Et que ces fragments d'histoire et de la mémoire puissent être conservés au mieux, et surtout redécouverts et offerts à tous », explique Frédéric Maire, directeur de la Cinémathèque suisse.

Comme le souligne Monica Duca Widmer, présidente du Conseil de l'Université de la Suisse italienne, « chacun des partenaires contribuera à cet effort commun en fonction de ses spécificités. L'USI apportera ses connaissances et le savoir-faire de ses instituts, qui proposeront des projets de recherche et de valorisation du matériel catalogué. La grande richesse de ces archives nous permettra de développer des projets de recherche passionnants dans des domaines variés : des études humanistes aux technologies numériques, en passant par l'histoire de l'art et l'intelligence artificielle. Je suis sûre que ces travaux ne tarderont pas à porter leurs fruits et qu’ils permettront de valoriser ce patrimoine en le mettant à disposition de la collectivité et des nombreux passionnés du Festival ».

« En plus de 75 ans d'histoire, le Locarno Film Festival a laissé une empreinte indélébile dans notre culture et notre société. Ses archives constituent un précieux témoignage de ce parcours, que nous devons sauvegarder et partager. Un parcours que la RSI a accompagné et documenté d’abord à travers la radio, puis avec la télévision et Internet. Grâce à cette collaboration, une convergence de compétences s’est instaurée et permettra de transformer les archives du Festival en un outil à destination des passionnés, des universitaires et du grand public », a commenté Mario Timbal, directeur de la RSI Radiotelevisione svizzera.

Une collaboration ouverte à d'autres synergies

Les signataires travailleront à une collaboration inter- et transdisciplinaire, inter-média et inter-connective, en intégrant progressivement d'autres entités culturelles et académiques pertinentes au sein du projet. Les travaux seront coordonnés par un comité de pilotage composé d'un(e) ou plusieurs représentant(e)s de chaque institution. Ce projet s'inscrit dans le cadre des activités liées à la plate-forme Locarno Media City, qui entend accompagner la transition de Locarno et de la région en une « media city » où les technologies des médias audiovisuels révolutionneront la façon dont les habitants et les visiteurs vivront la culture, le territoire et leur quotidien.